Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 11:50

 

Les élections régionales viennent de s’achever. La droite a de nouveau été largement désavouée. Le PS, parti le plus organisé et le plus structuré, en a tiré le plus grand bénéfice, à la tête de vingt et une régions dans le cadre de coalitions de gauche réunissant Front de Gauche et Europe-Ecologie. L’attitude classique,  « prendre le plus gros bâton pour taper » sur la politique gouvernementale, a encore fonctionnée. Cela impose de se garder de tout triomphalisme, ce d’autant plus que le taux d’abstention va en s’aggravant, en particulier dans les quartiers populaires.

 Mais 2010 n’est pas 2004, ni nationalement, ni régionalement. L’élection de Nicolas Sarkozy, sa politique de destruction systématique, l’émergence de façon globalisée de l’ensemble des crises écologique, énergétique, sociale, économique et financière, ont changées la donne.

C’est à ces défis qu’Europe Ecologie tente de répondre par une démarche politique originale et, quitte à en dérouter certain-e-s, originelle. Le système est en train de s’épuiser, toujours plus injuste, ici et ailleurs, dans une course désespérée exploitant toujours plus les humains, épuisant toujours plus la planète. Au-delà d’une nécessaire redistribution plus égalitaire des « richesses », c’est à un autre système, juste écologiquement et socialement qu’il faut nous atteler. La sortie du système productif capitaliste, privé ou d’état, est indispensable pour construire un monde respectueux de la planète et de l’ensemble des humains. Nous sommes aux antipodes des « travailler plus pour gagner plus » ou « relancer la croissance pour résoudre la crise ».  Europe-Ecologie, ferme et ambitieuse sur ses objectifs, accepte cependant la nécessité en démocratie de passer par des phases transitoires. L’immensité du défi n’empêche pas la lucidité et de se méfier des grands soirs.

Mais Europe-Ecologie, c’est aussi la volonté de construire un mouvement politique qui se dégage des structures traditionnelles des partis. Aujourd’hui, l’engagement politique est multiforme, défense et conquête de certains droits, protection de sans-droits, lutte pour la planète, contre les pollutions, pour une alimentation saine, contre l’emprise automobile ou le nucléaire, protection des salariés, partage des richesses, respect des peuples du Sud, etc. Tous ces combats se retrouvent dans le paradigme écologique. Il nous faut construire un mouvement qui permette à toutes ses luttes de se regrouper, tout en laissant à chaque individu la définition de son champ de militantisme. La partie organisationnelle, réponse aux règles démocratiques et institutionnelles, est bien évidemment partie prenante de ce regroupement politique coopératif.

C’est ce double engagement qui fait d’Europe-Ecologie l’un des moteurs politiques du changement, celui qui lutte pour « un autre monde », celui qui se bat pour « faire de la politique autrement ».

C’est aussi notre défi en Midi-Pyrénées. Ayant pu imposer le respect de la proportionnelle grâce au 13,4% obtenus, quinze élu-e-s écologistes ont été élus, représentant de nombreuses facettes de l’écologie : paysans, militants de l’économie sociale et solidaire, environnementalistes, régionalistes, altermondialistes, membres des Verts.

 Affaires internationales et coopération décentralisée pour l’altermondialisme, Développement durable pour l’écologie, Economie sociale et solidaire pour une autre vision de l’économie, Solidarités pour la justice sociale, leurs fonctions aux vice-présidences sont en cohérence avec le projet écologiste.

Mais rien ne se fera si le lien entre terrain et élu-e-s n’est pas conservé, enrichi. Des rendez-vous sont déjà donnés, des assises nationales pour l’emploi, la mise en place de débats pour la structuration d’Europe Ecologie devant aboutir à « un congrès fondateur » pour la fin 2010. Des débats s’engagent. Vous pouvez y participer en allant sur le site d’Europe Ecologie.

C’est ensemble que nous construirons l’avenir écologique et social.

                                            

                                                                                                   François Simon

Partager cet article

Repost 0
Published by ALTERS ECHOS, le journal - dans Elections régionales
commenter cet article

commentaires