Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 08:31

 

 

Le 4 décembre, lors de l'AG statutaire, les adhérents de l'AMP ont débattu du positionnement de l'association pour les élections régionales de mars 2010. Les précédentes discussions laissaient augurer d'une véritable divergence sur la stratégie à adopter.

Déjà en juin 2009, l'AMP n'avait soutenu aucune liste en particulier. Chaque adhérent a librement fait campagne pour la liste de son choix : Europe Ecologie, Front de Gauche, N.P.A …

Depuis quelques semaines, certains ont pris leurs distances, d'autres ont clairement rompu les liens. Les questions qui agitent l'AMP sont celles qui traversent toute la gauche. Un véritable front de gauche a du mal à émerger. Les discussions entre le Parti de Gauche, le PC, le NPA, les Alternatifs s'éternisent et connaissent des rebondissements incessants. Bien sûr le positionnement par rapport au PS est aussi un point d'achoppement.

Que reste-t-il du formidable espoir soulevé par la campagne du « Non au TCE » qui laissait augurer un véritable rassemblement à la gauche du PS ? Après l'échec de la candidature unique aux Présidentielles et au cafouillage des législatives, certains veulent encore y croire et œuvrent pour que des listes unitaires émergent aux régionales.

Parallèlement, le succès d'Europe Ecologie aux élections européennes a amplifié la dynamique de ce rassemblement. De nombreux militants de l'AMP sont déjà investis dans la campagne des régionales au titre de candidats ou sympathisants.

Doit-on opposer l'écologie et le social ? Y aurait-il d'un côté Europe Ecologie, rassemblement écolo pur jus et de l'autre les tenants d'une gauche de gauche sans concession ? Soutenir Europe Ecologie est-ce renier la dimension sociale de la politique ? Soutenir la tentative de création d'un front de gauche, est-ce faire fi de l'avenir de la planète ? Ne peut-on admettre que les lignes bougent ? L'apport des altermondialistes au sein d'Europe Ecologie ne peut être tenu pour quantité négligeable, les efforts de ceux qui veulent à tout prix créer une dynamique unitaire sont évidemment respectables.

Force est de constater que les interminables palabres entre les partis, englués dans la politique politicienne et la farouche volonté de défendre leurs propres intérêts ont lassé et découragé.

Les sympathisants d'Europe Ecologie veulent croire en un véritable élan capable de créer du changement et pensent qu'ils peuvent contribuer à ancrer ce mouvement à gauche.

Pour toutes ces raisons, les adhérents ayant participé à ces discussions le 4 décembre ont décidé de ne pas voter sur une position de l'AMP aux élections régionales.


                                                                                                             Véronique Vinet

Partager cet article

Repost 0
Published by ALTERS ECHOS, le journal - dans Elections régionales
commenter cet article

commentaires