Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 10:00


Le 4 septembre Martin Malvy est au lycée Michelet de Montauban. Le lendemain La Dépêche nous propose un compte-rendu avec photo à l’appui, une merveille dans le genre.

Juste derrière Martin Malvy nous découvrons la députée PRG… Sylvia Pinel de la circonscription de Castelsarrasin. Comme nous sommes à Montauban, nous aurions pu penser à la présence de la députée-maire Brigitte Barèges mais voilà, elle conduit la liste de droite contre Malvy, alors que Sylvia Pinel sera la tête de liste de la gauche sur le Tarn-et-Garonne. Rien n’est officiel, c’est vrai, mais une telle photo en dit plus que les décisions. D’autant que ce n’est pas fini.

Toute la force du PRG est rassemblée autour de Martin Malvy : le sénateur Yvon Collin fait son retour après une longue absence sur le journal, Dominique Salomon est là aussi, vice-présidente du Conseil Régional, et enfin au premier plan Guy-Michel Empociello représente J-M Baylet.

Et le PS ? On devine la présence des deux conseillers généraux PS, Roland Garrigues et Claude Mouchard, mais l’article ne fera nullement référence à leur existence alors qu’il évoquera avec précision le conseiller régional PCF, Hugues Bauchy.

En TetG la guerre entre la direction du PS et le PRG vient de reprendre. Le nouveau et jeune secrétaire fédéral (Ghislain Descazeaux) a été brillamment élu aux dernières cantonales sur Montauban, dans un canton généralement réservé au PRG (où le candidat de ce parti était soutenu au premier tour, à titre personnel, par deux anciens adjoints PCF de Montauban), puis brillamment élu, dans la foulée, à la direction de son parti. Il a envoyé aux militants une lettre que l’on trouve sur internet (le 22 juillet) où il annonce par avance qu’il n’est pas question de se plier aux volontés du PRG :

« Nous devons impérativement réagir et continuer sur la dynamique de renouvellement que vous nous avez demandé d’impulser. C’est pourquoi, à l’approche des élections régionales, je réaffirme tout d’abord et avec force ma volonté de donner une place prépondérante aux militants dans le processus de désignation des candidats aux prochaines échéances électorales. Ensuite, fort de la représentativité électorale du PS en TetG, et dans un esprit constructif d’homogénéité régionale, nous devons exiger une présence ni vassale, ni hégémonique sur la liste départementale. » Il avait auparavant rappelé sur les Européennes : « Le PRG par la voix de son président a fait le choix de ne pas voter socialiste » ; « La Dépêche du Midi n’a pas couvert notre campagne ».

Il est arrivé à un jeune militant du PS d’être brillamment élu secrétaire fédéral juste avant les Régionales de 1998, pour finalement se faire exclure de ce parti quelques semaines après …

La Dépêche a un mérite : en lisant entre les lignes nous sommes informés par avance de discussions qui trop souvent restent dans les couloirs. A suivre.

                                                                                   5-09-09 J-P Damaggio

Partager cet article

Repost 0
Published by ALTERS ECHOS, le journal - dans Elections régionales
commenter cet article

commentaires