Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 07:16


Grâce au soleil, il est possible d'avoir de l'eau potable pour de nombreuses populations confrontées à cette difficulté. Nous constatons tous que l'eau, bien précieux, est malheureusement trop souvent gaspillée. Nombreux sont ceux qui ne peuvent pas y avoir accès.


Les équipes de recherches de Sandec, division eau et assainissement dans les pays en développement de l'EAWAG (institut fédéral suisse pour l'aménagement, l'épuration et la protection des eaux) ont mis au point une solution qui permet à des familles de désinfecter l'eau avant de la boire.


La méthode Sodis (SOlar DISinfection) est un système économique et simple à mettre en oeuvre, ce qui facilite sa diffusion au sein de populations à faibles revenus qui n'ont pas accès à l'eau potable. Le soleil qui est une ressource renouvelable et gratuite permet d'aider à désinfecter l'eau.


                                                                                                                                     dessin : estelle redor 

Une bouteille en plastique « PET » plutôt que PVC, transparente, remplie d'eau, qui est posée horizontalement au soleil, durant six heures, fournit une eau potable! C'est l'irradiation du soleil qui permet au système de fonctionner. De fait, les rayons UV-A du soleil détruisent la plupart des micro-organismes pathogènes, générateurs de maladies d'origine hydrique. Ce phénomène est accéléré par l'élévation élevée de la température de l'eau.


Facile à utiliser au niveau domestique, ce procédé répond de manière satisfaisante à une consommation quotidienne d'eau potable.


Cette méthode est notamment préconisée par l'association Aquacare, créée en 2003 par de jeunes chercheurs des universités camerounaises et des Institutions d'Etat qui s'occupent de la protection de milieux aquatiques, et de l'approvisionnement en eau potable.

Au Cameroun, dans les villes de Yaoundé et de Douala, des formateurs d'Aquacare vont sur place pour montrer aux familles comment procéder pour obtenir de l'eau potable.



                                                                                                         

Cette méthode Sodis est recommandée depuis

2001 par l'organisation mondiale de la santé pour améliorer la qualité de l'eau consommée par les ménages depuis 2001.

Un programme de formation à la méthode Sodis auprès de 2 911 familles situées dans des zones rurales du nord Cameroun a été mené entre mai et janvier 2008. A la fin de ce programme, nous avons obtenu un taux d'acceptation de la méthode de 45% environ a été obtenu, pour une réduction de plus de 60% des diarrhées chez les enfants de moins de 5 ans.


Cette méthode très simple à laquelle il fallait penser va permettre, quand l'accès à l'eau est possible, de bénéficier d'eau potable à un niveau raisonnable. Cette eau potable que nous apprécions et dont nous trouvons normal de bénéficier, nous, pays riches.


 Cela évitera entre autres bien des soucis de santé au niveau nutritionnel, dans de nombreuses régions et pays où les problèmes d'eau et d'assainissement sont cruciaux.


Les pays émergents du Sud qui malheureusement subissent de plein fouet des famines, des sécheresses, des guerres, et sont confrontés quotidiennement aux conséquences terribles de la mondialisation, qui n'est ni généreuse ni redistributive.


                                                                                                          Francis Melou

Partager cet article

Repost 0
Published by ALTERS ECHOS, le journal - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires