Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 10:55

du 20 au 30 Septembre 2010


ASSOCIATIONS ET PARTENAIRES
LES AMI-E-S D’AVERROES,
TO7
L’AMP
LA GARGOUILLE
PARTAGE FAOURETTE
ESMA
RÉGIE DE QUARTIER REYNERIE
REGIE DE QUARTIER DE
BELLEFONTAINE
ENTRE MAINS ET TERRE
ANTENNES 31
LA GLANERIE
LA MAISON DU VÉLO
MAIRIE DE TOULOUSE
 CONSEIL REGIONAL
 

 

I N V I T É S
JEAN PAUL PLA,
ÉLU MAIRIE
 

 

F I L M S
« GREEN GUERRILLA »
« NOS ENFANTS NOUS ACCUSERONT »

 

DEBATS

 

SANTÉ ET ALIMENTATION
EXPERIENCES DE JARDINS
LES RÉSEAUX D’ÉCHANGES
L’ECONOMIE SOCIALE
SOLIDAIRE / EMPLOIS VERT
FORMATION
MOBILITÉ


Mirail Reynerie
Bellefontaine Faourette
Santé et Alimentation, expériences de jardins, Forum de l’Emploi et de la Formation,
Mobilités et Transports…
Ateliers, débats, projections de films…


Si le monde est en crise, les quartiers populaires le sont d’autant plus!
Nous assistons depuis un certain nombre de mois à l’addition de crises toutes intriquées les unes avec les autres. Crise financière, crise politique et morale, crise économique, crise sociale, crise urbaine et l’on pourrait aisément dire crise démocratique ; avec le lot de discriminations qu’elles engendrent.
Nous sommes plus que jamais confrontés aux limites dangereuses et destructrices d’un système qui n’a cessé de créer des inégalités, de détruire des solidarités, des cultures et qui a mis à mal les hommes et la planète.
Un système fondé sur la consommation outrancière et l’illusion de l’abondance des ressources naturelles et des biens de consommation.
Illusion, car on s’aperçoit en réalité que les ressources naturelles et la planète s’épuisent à mesure qu’augmente la production massive aux coûts de plus en plus bas, de biens de consommation de moindre qualité à destination des « masses » : Habitat à moindre coût et à forte consommation d’énergie, repoussé par quartiers vers les périphéries des grandes villes à proximité de foyers industriels polluants. Même si ces derniers temps des initiatives qui vont dans le bon sens sont mises en oeuvre, elles restent à l’état d’épiphénomènes.
Création de grandes surfaces, puis d’hypersurfaces, et du hard-discount à l’attention de populations appauvries par la compression croissante des salaires et la mise en concurrence…les délocalisations ; Alimentation de moindre qualité dont on ne mesure pas encore l’étendue des retombées sur la santé publique, ni les conséquences de l’utilisation massive des produits chimiques dans l’agriculture intensive et encore moins sur les élevages des poissons …
Autant d’aspects – pour ne citer que ceux-là - qui prouvent que la crise sociale et la crise environnementale sont indissociablement liées par le fait même du système capitaliste mondialisé. Il s’agit aujourd’hui de mettre en exergue les liens, les porosités, les effets d’accumulation entre les inégalités sociales et les inégalités environnementales qui sont à l’oeuvre dans les quartiers populaires en général et en particulier de ceux à proximités des zones industrielles.
Comme l’Écologie en tant que concept peut paraitre de prime abord très lointaine des préoccupations premières de la plupart des habitants des quartiers populaires, un nécessaire travail de sensibilisation et d’information est à réaliser pour mettre en évidence les porosités entre conditions de vie, de santé et l’environnement économique, industriel dans lequel on vit. Et il n’y a pas de hasard !!

 

  Contacts:      

*06 17 06 50 60  

*lesamisdaverroes@yahoo.fr
*altersechos@yahoo.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by ALTERS ECHOS, le journal - dans Semaine d'Ecologie Populaire
commenter cet article

commentaires